A l'école : la taille des arbres fruitiers,

Publié le 15 Mars 2014

Nous sommes allés, hier, à un cours de taille concernant les arbres fruitiers.

Nous en avions bien besoin car nos lectures ne nous avaient pas beaucoup aidé...

Mr Torres, professionnel de la taille, nous a bien expliqué pendant plus de trois heures, les gestes et les étapes nécessaires à une belle taille permettant l'obtention d'une récolte fructueuse de fruits.

Chez l'hôtesse qui nous recevait, il a taillé devant nous un prunier et un pommier en joignant le geste à la parole.

A l'école : la taille des arbres fruitiers,

Voici ce jeune prunier 1/2 tige de quelques années :

Tout d'abord, ne jamais laisser l'étiquetage avec son cerclage de métal qui au fil des ans va blesser le tronc de l'arbre.

Avant et pendant une taille, prendre du recul pour observer la ramure, la charpente de l'arbre qui doit être équilibrée.

Normalement, si l'arbre a été bien formé au départ, ensuite il ne restera à faire en fin d'hiver qu'une taille d'entretien mais on peut toujours restaurer un arbre qui a été mal taillé. ( taille en sève descendante ou montante ) mais il faut y aller progressivement en 2-3 ans sous peine de le faire souffrir.

Cet arbre possède beaucoup de branches verticales, qui ne feront que du bois donc pas intéressantes pour un fruitier :

- Branches verticales : la sève monte vite et fort------bois, feuilles

- Branches horizontales : la sève arrive doucement-------fruits

On va donc tailler les branches verticales mais pas n'importe où !

On taille sur les rides qui sont en quelque sorte les pointillés à suivre pour la coupe !

Attention ! Ceci n'est pas valable pour un poirier qui doit garder un axe central car il possède une racine pivotante.

A l'école : la taille des arbres fruitiers,

Pour cela on se sert d'un scie fine à élaguer

Après la coupe, pas besoin de mastic, sauf si vous coupez en août...

Après la coupe, pas besoin de mastic, sauf si vous coupez en août...

Quand vous achetez un arbre fruitier, certes, vous êtes pressés de découvrir le premier fruit mais pendant deux ans supprimer toute floraison, laissez l'arbre s'installer faire ses racines.

L'arbre est programmé pour grandir puis pour se reproduire.

Son développement racinaire est plus grand que que sa ramure ( x3 ).

Pour un pommier haute tige, un puits de lumière est toujours nécessaire !

deuxième outil nécessaire, un élagueur,

deuxième outil nécessaire, un élagueur,

Troisième outil nécessaire, le sécateur bien affûté et désinfecté !!!
Troisième outil nécessaire, le sécateur bien affûté et désinfecté !!!

Troisième outil nécessaire, le sécateur bien affûté et désinfecté !!!

Toujours couper sur un bourgeon , laisser quelques millimètres de sécurité,

En bout de branche on doit choisir la coursonne que l'on garde toujours enlever celle qui est verticale.

L'arbre doit être constitué de tronc- charpentières ( 3 à 5 max)- sous charpentière- coursonne

Si le tronc est recouvert de lichen, brosser avec une brosse non métallique, voire pour un gros tronc un nettoyeur haute pression réglé pas trop fort, auparavant, bâcher le sol sinon le lichen reviendra.

Ne pas trop tailler , l'année de la restauration sinon il va partir à bois, tout est dans la mesure...

Le voici maintenant, taille terminée !

Le voici maintenant, taille terminée !

L'alternance des années de fructifications est normale mais avec la taille on peut essayer de la limiter.

Taille d'un pommier en cordon

Taille d'un pommier en cordon

A l'école : la taille des arbres fruitiers,

On taille à trois bourgeons en dessous

Sur un cordon tout ce qui est vertical on coupe !

Pour la taille en vert ( en août, c'est uniquement réservé aux gourmands, afin de mettre en lumière les fruits)

Sur ce type de taille, on conserve les dards ( futurs bourgeons à fleurs ) et les bourgeons dormants.

Ne pas laisser trop de fleurs le cordon ne supporterait pas le poids des fruits et le fruits seraient trop petits.

A noter sur les pommiers et poiriers :

1 fleur peut faire 5 fruits si elle est fécondée

Pourquoi ???

Parce que la fleur possède 5 étamines

On peut aussi arcurer une coursonne, l'attacher vers le bas afin d'augmenter la mise en fruits de l'arbre.

Notre hôtesse possède dans son jardin un très bel abricotier en fleurs :

A l'école : la taille des arbres fruitiers,
A l'école : la taille des arbres fruitiers,

Sachez que l'abricotier fleurit très bien en Picardie mais a bien du mal à venir correctement à fruits car c'est un arbre qui ne supporte pas les variations météorologiques, moins de problème avec le pêcher mais lui a la cloque !

Pour évitez qu'elle répande dans l'arbre, une solution mécanique , enlevez vite chaque feuille qui commence à s'enrouler...

Si vous avez de la patience, plantez un noyau de pêcher de vigne, il vous donnera un arbre résistant aux fruits délicieux !

J'espère ne pas vous avoir trop saouler avec ce post un peu technique, personnellement, nous avons bien aimé les explications de Mr Torres et l'en remercions vivement !

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0
Commenter cet article

Marithé 02/12/2014 19:03

Merci pour le lien qui me permet d'arriver sur ton article .
Je reviendrais à la fin de l'hiver me remémorer les conseils donnés par Mr Torres .
Bises et bonne soirée .

Magali40 18/03/2014 18:47

Grâce à ton article, j'ai compris pourquoi mon prunier ne fructifie pas. Bon, je vais devoir tailler... Merci Marie-Claude pour ce partage.

ARMELLE 18/03/2014 00:49

Même si je n'ai pas d'arbres fruitiers, faute de place, ton article m'a vraiment intéressé.
Quand nous sommes de jeunes jardinières, nous hésitons souvent à tailler, de peur de ne pas avoir de fleurs ou de fruits.
Depuis que j'ai lu le livre "La taille par transparence", j'ai le sécateur qui s'est réveillé. J'ai appris à observer les arbres ou arbustes et à les tailler selon leur profil.4Bonne soirée.

Marie-Claude 19/03/2014 06:15

J'ai aussi ce livre fort intéressant !
Je me suis exercée sur quelques arbustes.
Moi aussi, je suis toujours timide sur la taille, peur de mal faire, de faire souffrir l'arbre...
MC

shuki 17/03/2014 17:58

Voilà un cours de taille fort utile pour bien des jardiniers... La taille des arbres fruitiers m'est quasiment inconnue car je ne possède qu'un petit pêcher qui pousse comme il veut et je le laisse tranquille ! Bonne soirée à toi, amitiés, Shuki

Sylvaine 16/03/2014 22:47

C'est un aricle très intéressant, Marie-Claude car il n'est pas toujours facile de comprendre ce qui est décrit dans un livre !
Nous avons eu des abricotiers, plantés contre le mur au sud, dans un coin chaud. Ils fleurissaient en février et, les années fastes, nous récoltions trois abricots !
Mon père avait planté aussi des pêchers qui étaient couverts de cloque tous les ans.
Bisous

Marithé 16/03/2014 18:39

Ton article sur la taille des fruitiers est très instructif et je pense avoir retenu certaines choses à ne pas faire et à faire .
Demain je vais aller voir les deux pruniers et réfléchir à cette taille .
Bonne soirée

Marie-Claude 16/03/2014 19:37

J'ai fait des émules, je sens que les sécateurs vont travailler , mais attention, il ne faut pas que les feuilles soient sorties !!!
Bonne soirée
MC

Toupetipti 16/03/2014 16:27

C'est un article très intéressant, merci beaucoup pour ces précisions !

Marie-Claude 16/03/2014 19:36

Je suis bien heureuse d'avoir servi à quelque chose !
MC

Lydie 16/03/2014 13:17

super ! c'est un super article ! Près de chez moi il y a un excellent cour de taille des fruitiers et des rosiers directement à la roseraie (La roseraie de la Devise fait les rosiers et les fruitiers) je n'y suis jamais allée... mais je crois que l'année prochaine je vais me faire plaisir ! Ben quoi maintenant j'ai un arbre qui est aussi un fruitier (un figuier) :)
Bon dimanche
Lydie

Marie-Claude 16/03/2014 19:34

C'était super intéressant !!!
Bises
MC

Guilaine 16/03/2014 11:53

Mais non , pas soulés du tout ! bien au contraire ! Tu prends la peine d'expliquer en détail et c'est bien !
Belle leçon dont quelqu'un que tu connais bien va s'inspirer !
Bon dimanche ensoleillé
Bisous

Marie-Claude 16/03/2014 19:35

Jo qui ronchonnait pour y aller, c'était à Senlis, a beaucoup apprécié!
Bisous
MC

la luciole 16/03/2014 10:47

Saoulée? Non!
Forte de tes conseils, je m'arme de mon sécateur et descends au jardin. Merci!
*doux dimanche*

Marie-Claude 16/03/2014 19:25

Je sens que bien des arbres vont me maudire !!! ;-))
MC

Lys blanc 16/03/2014 10:09

C'est génial ce post Marie-Claude,je suis preneuse. J'ai vu qu'il avait coupé une grosse grosse branche. Je n'ai pas osé avec mon mirabellier mais je sais que j'aurais dû. Enfin bon ce n'est pas l'époque pour lui.
J'ai une question, tu sauras peut-être me répondre : j'ai découvert un chancre sur mon cerisier hier soir. Une grosse branche,sûrement une charpentière. Il vaut mieux curer ou carrément couper d'après toi?
Encore merci pour ce post qui va me servir ( j'ai acheté un ,vre sur la taille mais pfff)

christine des Glaces 16/03/2014 22:04

"ordinateur idiot qui publie avant la fin."Donc du caoutchouc utilisé normalement pour tenir les jeunes arbres ,sans les blesser, lorsque nous les tuteurons.Dans le sol nous mettons des sortes de sardines qu'il fabrique avec du fer à béton.
J'espére avoir répondu à ta question et toi comment procédes tu?

christine des Glaces 16/03/2014 21:58

Gilbert utilise de la ficelle tenue au sol ou du fil de pêche de gros diamétre et il protége la branche avec du caoutchouc souple utilisé norm

Marie-Claude 16/03/2014 19:24

Si c'est tout à fait l'époque pour ton mirabellier si il n'a pas encore fait ses feuilles !
Pour ton chancre, il nous a dit :" Sur les cavités ne rien faire, seulement nettoyer la plaie "
MC

Christine des glaces 16/03/2014 10:04

Ton article est très intéressant. Mon mari pratique l'arcure mais pour la taille je ne pense pas que nous soyons au point. Je vais lui montrer ton article.Bon dimanche.

Marie-Claude 16/03/2014 19:19

Avec quoi fixe-t-il ses arcures ?
MC

Marie 16/03/2014 09:25

Article très intéressant..rien ne vaut la pratique et la vision pour mieux retenir..en effet comme toi j'ai acheté des livres mais dur à se représenter devant l'arbre..mais là tu expliques bien mais nous les pêchers la cloque, les poiriers avec des poires toutes tachées, les cerisiers faisaient de la gomme..les pommiers pommes tachées et rachitiques..il n'en reste qu'un..dommage c'est si beau en fleurs..bon dimanche

Marie-Claude 16/03/2014 19:18

C'est vrai que la nature nous joue quelquefois des tours mais les fruits bios de notre jardin sont toujours un bonheur !
Bises
MC

Gisou 16/03/2014 09:17

Bonjour Marie-Claude,
Très intéressant ton article, pas saoulant du tout ! Je n'aurais jamais pensé qu'on pouvait supprimer une si grosse branche en plein milieu de l'arbre sans que cela mette la vie de ce dernier en danger. Super intéressant même ! Même si je n'ai pas de fruitiers, juste un poirier d'ornement sur lequel je pratique une légère taille de transparence pour qu'il ne devienne pas trop touffu. Mais il a tellement grandi en deux ans que j'ai du mal... Beau dimanche !

Marie-Claude 16/03/2014 19:16

Tu pourrais peut-être suivre les conseils de notre expert pour ton poirier d'ornement...
MC

Gine 16/03/2014 08:53

Fille de vignerons, je suis fan de la taille. J'ai toujours aidé mon père dans ses travaux de printemps et j'ai beaucoup appris de la taille des fruitiers, de la vigne et des rosiers. Mais une piqûre de rappel n'est jamais de trop. J'ai donc suivi avec intérêt ton article qui ne m'a pas saoulée du tout! Merci et bon dimanche.

Marie-Claude 16/03/2014 19:15

Tu dois être bien expérimentée en taille si tu es fille de vigneron !
Bonne soirée
MC