La carrière de la botte,

Publié le 17 Septembre 2017

J'avais lu cet entrefilet  sur le net, dans la liste des visites  à faire lors des journées du patrimoine :

Cannectancourt

CARRIÈRE DE LA BOTTE. Samedi, de 9 h 30 à 17 heures, plateau de la Carmoye. Ses souterrains constituent un lieu unique en Picardie. Elle est l’une des plus emblématiques témoignages de l’aménagement militaire de notre région et de la guerre « souterraine ». Formant une cuvette facile à défendre, les combattants allemands s’y installent à partir de septembre 1914. Ils y creusent des galeries, parfois de plusieurs niveaux. La découverte des souterrains, à la lueur des lampes, reste un moment poignant et inoubliable pour chaque visiteur. Tranchées, boyaux, infirmerie, poste de commandement, cagnas, permettent de mieux comprendre le quotidien des combattants.

Cannectancourt étant très proche de Noyon, nous avons décidé  de nous y rendre ce samedi et nous n'avons pas regretté, c'est en effet un moment que l'on oubliera pas....

Je vous invite à visiter ce lieu d'histoire lors d'une autre journée d'ouverture...

Après avoir tourné dans le village, pas de fléchage , ni de panneau d'indication, c'est le défaut, nous nous garons au lieu dit Carrière de la Botte, puis nous empruntons un petit chemin boisé .

.

La carrière de la botte,
La carrière de la botte,
La carrière de la botte,

Le groupe qui nous précède muni de charlottes et casques va monter les marches avant de s'enfoncer sous terre avec son guide ;

La carrière de la botte,

Charmant, il a bien voulu poser pour nous.

La carrière de la botte,

Cette infirmière militaire sera notre guide, munie d'un éclairage nécessaire pour se déplacer dans les tunnels creusés par les allemands.

La carrière de la botte,

Nous arrivons dans la tranchée, impressionnant de s'imaginer la vie de ces soldats de 14..

En début de guerre , les allemands s'installent ici et creusent des galeries souterraines. 

dans le bois d'en face, se trouvent les français.

Entre les deux, se trouve le "No man's land"

Puis au fil du temps, la tranchée est reprise par l'armée française qui va continuer de creuser des galeries (. 8km sur plusieurs niveaux ) et un trou d'écoute de 18m.

La carrière de la botte,
La carrière de la botte,
La carrière de la botte,

Sous terre dans les galeries sont creusés dans la pierre des petites pièces de repos, une infirmerie, une salle de repas, 

Sur les plafonds bas des pièces ont peu voir des dessins faits à la lueur des torches , des représentations féminines...

Un vrai labyrinthe de tunnels qui se croisent, des niveaux plus bas que nous ne pourront visiter par soucis de sécurité.

Nous n'avions pas pris de lampe torche , heureusement, certaines personnes plus prévoyantes l'avaient fait et nous éclairaient le chemin.

La carrière de la botte,

Près de la sortie, dans une grande salle installée de bancs, un bénévole lit la lettre d'un jeune poilu à son épouse, un grand moment d'émotion pour tous.

La carrière de la botte,

Suivi d'un refrain repris par les bénévoles accompagnés d'un accordéoniste.

La carrière de la botte,

Enfin, les yeux tout éblouis , nous retrouvons la lumière  du bois.

Un moment d'une grande intensité émotionnelle ...

Sur le site de la Carrière de la Botte, vous trouverez d'autres informations.

Je vous souhaite un bon dimanche et profitez des journées du patrimoine.

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le Jardin de Darius 18/09/2017 16:56

Ce devait effectivement être une visite intéressante et émouvante.
Aude.

naniland89 18/09/2017 11:07

Un sujet qui m'a bien plut !! et notre fille Jennifer habite à 8 km de Noyon
j'aurai certainement de voir de plus près je vais voir avec elle et sa famille
nous avons habité en Picardie pendant 27 ans
merci beaucoup pour cet article et de la visite sur mon blog à bientôt