Du rififi dans la basse-cour...

Publié le 28 Janvier 2018

Depuis quelque temps, c'était un vrai problème : les batailles de coqs !!!!

Souvenez-vous début août, alors que nous étions en vacances dans le sud, Les oeufs couvés en cachette par Jacotte, la poule noire comme le charbon, ont éclos :

7 adorables poussins tout doux, tout gentils nous ont ravi.

Du rififi dans la basse-cour...

Oui, vous en voyez bien six, le septième, un poussin tout noir s'était caché dans le coin noir  ;-))

La nature dans sa grande sagesse produit généralement autant de mâles que de femelles mais il s'est trouvé que pour cette couvée, il y avait 4 coqs et trois poules...

Un coq blanc, un coq noir et deux coqs presque identiques que nous appelons les jumeaux.

Du rififi dans la basse-cour...
Du rififi dans la basse-cour...
Du rififi dans la basse-cour...
Du rififi dans la basse-cour...

Mais voilà ces coqs de 6 mois ont oublié qu'ils étaient gentils et doux, ils ont un taux de testostérone bien élevé et guettent les poules à la sortie matinale du poulailler pour leur sauter dessus avec brutalité.

De plus , les jumeaux se sont ligués pour attaquer l'ancêtre de la basse-cour, notre Roméo qui  a bien failli y perdre la vie.

Du rififi dans la basse-cour...

Nous avons donc agi rapidement et donné trois de ces coqs  et seulement gardé le plus beau mille fleurs.

Roméo reste, c'est la mascotte du jardin, il est très galant avec ses poules, quand j'apporte quelque chose de très bon à manger, il les appelle, ne touche pas à la nourriture et daigne manger s'il en reste. 

Maintenant, le calme est revenu dans la basse-cour, Roméo s'entend bien avec Beau Mille fleurs et les poules ne sont plus traumatisées.

 

Au fait, ces coqs brutaux, ne vous rappellent-ils pas certains hommes ???

Rédigé par Marie-Claude

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Quel plaisir de retrouver ta basse-cour<br /> et qu'ils sont beaux<br /> tu as pris la bonne décision
Répondre
L
ho si on pouvait les envoyer ailleurs les hommes comme ses coqs ! Enfin... je suis contente que Roméo est retrouvé sa petite vie paisible :)<br /> Bises<br /> lydie
Répondre
M
Roméo a retrouvé sa vie paisible mais bien que galant avec ses poules, il est toujours désagréable avec moi. Il cherche à me pincer les jambes régulièrement lorsque j'apporte à manger !<br /> Bises<br /> MC
E
ça y est, ils sont enfin casés !? Vous devez être soulagés tous les 2. La paix est revenue :-)<br /> Que d'histoires de bébêtes cet hiver, vous en avez eu des émotions ;-)<br /> Bisous
Répondre
M
Oh oui, mais maintenant c'est le retour au calme, du moins je l'espère !<br /> Bisous
D
Hé oui, ça rappelle qqchose ......
Répondre
C
tu ne devais pas avoir de soucis pour être réveiller de bon heure , ils étaient magnifiques et que dire de ton Roméo superbe ! bon dimanche
Répondre
M
Avec le double vitrage, je les entends peu mais je suis réveillée tôt car je dors mal !<br /> Bonne soirée
C
On a du mal à imaginer que ces tendres poussins deviennent ces coqs hargneux...<br /> Il faudrait leur enseigner la solidarité dès le plus jeune âge !<br /> Cela me frappe aussi chez les mammifères qui s'entretuent pour une femelle ...<br /> Bonne journée cocorico <br /> Bises
Répondre
M
Certains êtres humains ne sont-ils pas si différents...ne crois-tu pas ?<br /> Bises
G
Quelle chance d'avoir pu donner les belliqueux! Dans ma basse cour africaine, c'était avec impatience que la guerre des coqs était attendue: ils finissaient en bouillon chez des gens qui n'avaient pas de la viande à manger tous les jours... Je n'avais d'ailleurs aucune pitié pour eux!<br /> Tu sais, je regarde les merles dans mon jardin - et je pense souvent aux coqs. Même comportement imbécile que je n'ai heureusement pas à gérer!<br /> Bon dimanche, fermière!
Répondre
M
Je ne savais pas que tu avais vécu en Afrique !<br /> Bonne soirée