Des bébés affamés,

Publié le 19 Mai 2019

Depuis quelque temps, le nichoir à oiseaux  placé sur le mur de la maison, face à l'est, comme il est recommandé, abrite une nichée de mésanges bleues.

Nous avons observé le vol incessant des parents depuis notre véranda, c'est incroyable,  la rapidité et le nombre d'insectes qu'ils apportent à leurs petits gourmands.

Tellement affairés, les parents ne s'occupent même plus de notre présence.

Des bébés affamés,
Des bébés affamés,
Des bébés affamés,

Les premiers se sont envolés , il restait un petit,  pas pressé de partir...

Des bébés affamés,
Des bébés affamés,
Des bébés affamés,

Mais  quand vont-ils revenir ?

J'ai faim , moi !

Des bébés affamés,

Nous sommes partis faire une course, à notre retour, bébé  Tanguy avait pris son envol.

 

Rédigé par Marie-Claude

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FRANCOISE 19/05/2019 11:56

De jolis moments a découvrir
Bon dimanche !

mimi1931 19/05/2019 09:43

Chez moi, je n'y comprends rien. Il y a de moins en moins d'oiseaux, ainsi que des papillons et des vers de terre. Mes nichoirs sont vides.
Je ne sais pas si je dois expliquer ça par la présence de mon voisin qui a acheté sa maison deux ans après moi. C'est un acharné de la tonte et des produits chimiques (Il en vend), et j'ai 150m de clôture mitoyenne. Même sa femme et ses filles n'ont pas le droit d'aller sur ses 8.000m2!

Marie-Claude 23/05/2019 06:28

Cela ne m'étonnerait pas , les produits chimiques tuent les insectes de tout bord, les oiseaux changent alors de lieu de vie.
Et pourquoi ses enfants n'ont pas le droit de profiter du jardin ???

Gine 19/05/2019 09:22

Ah! Quand ils commencent à sortir le bec du nid, l'envie est trop pressante: ils doivent s'envoler - même si ce n'est pas très loin et que les parents vont encore les nourrir quelques temps. Mais c'est une scène touchante!
Bon dimanche!