Ebauche de printemps,

Publié le 19 Janvier 2022

Hier après-midi, je suis sortie faire quelques photos sous un charmant petit soleil et comme il ne faisait pas trop froid, je me suis mise à nettoyer quelques massifs du jardin...

Voici les quelques fleurs aperçues pendant mes activités :

Ebauche de printemps,

Je vous l'avais déjà montré, le Mahonia est toujours en fleurs, il nous accompagne pendant une grande partie de l'hiver.

Ebauche de printemps,

Première pâquerette, annonciatrice du printemps, Joël les déteste dans la pelouse mais moi j'aime bien....

Ebauche de printemps,

 Fleur de Camelia sasanqua, l'arbre fleurit aussi une grande partie de la saison froide.

Ebauche de printemps,

Un grand Laurier tin qui s'essaie à fleurir entre deux gelées et qui abrite une foule de moineaux...

Ebauche de printemps,

Potée de petits cyclamens qui résistent bien à la froidure à condition que la gelée ne soit pas trop forte et que la jardinière soit collée à une fenêtre ou une porte.

Ebauche de printemps, Ebauche de printemps,
Ebauche de printemps,

Premières Hellébores, il sera bientôt le moment de couper les vieilles feuilles pour dégager les fleurs.

Ebauche de printemps,

Une rose rouge qui veut absolument fleurir en hiver , c'est n'importe quoi !

Ebauche de printemps,

Bien à l'abri au pied du coteau, la pulmonaire débute sa floraison.

Les pulmonaires aiment notre sol argileux et s'y ressèment allègrement.

Ebauche de printemps,

Floraison hivernale du Viburnum Davidii, un arbuste qui a la bonne idée de rester bas et de faire boule.

Ebauche de printemps,

Toujours en fleurs, cet Hebe ou Véronique arbustive, craint les fortes gelées et pour l'instant, elle n'a pas eu à souffrir.

Ebauche de printemps,

Du Sarcoccoca s'ouvre seulement quelques fleurs mais le parfum est déjà là, sublime !!!

Ebauche de printemps,

Le Jasmin d'hiver, quelque peu envahissant est taillé sévèrement tous les ans au printemps mais pendant la saison , il refait des branches inlassablement et c'est le rayon de soleil de la saison hivernale.

Ebauche de printemps,

Des narcisses montrent déjà leurs boutons, attention mes belles, l'hiver n'est pas fini, février peut vous détruire...

 

Ebauche de printemps,

Premières perce-neige à s'ouvrir mais pas de neige à l'horizon...

Ebauche de printemps,

Enfin, une tige de Rudbeckia triloba qui continue depuis l'automne à fleurir, résistant aux gelées et pluies.

Une dure à cuire, celle-ci !!!

Rédigé par Marie-Claude

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonsoir Marie-Claude. J’ ai fait tout pareil chaque journée où le soleil se montrait un allié réconfortant! Bien moins de fleuri ici, mais ça arrive crescendo! Les primevères par contre, à l’ abri d’ un mur, tentent la floraison depuis quelques semaines. Les Hellebores sont toujours là depuis un bon moment et je remarque des dures à cuire comme les nigelles et les valérianes! Toujours présentes cette fin de janvier malgré les gelées. Que ton jasmin d’ hiver est beau, un bout de soleil à demeure! J’ aime les pulmonaires, des vraies printanières ces filles toutes simples ! La météo annonce du presque doux à partir de jeudi, ça sent les jardinières au jardin! <br /> Bises,<br /> Carole.
Répondre
M
Mais ou habites tu pour avoir déja un peu de printemps. ici c'est tout gelé, j'ai juste quelques oignons qui montrent leur nez. Bisous
Répondre
M
En Picardie, dans l'Oise plus exactement et jusqu'à maintenant, les gelées n'ont pas dépassé -2°c et nous habitons en bordure de ville ce qui joue pour les températures.<br /> Bisous
A
Tu en as de la chance, du soleil et quelques fleurs<br /> ici, nous sommes encore bien en hiver, pluvieux<br /> Excellente soirée
Répondre
C
C'est vrai que certaines plantes deviennent de plus en plus résistantes à l'hiver... Ici, nous avons une superbe touffe d'hellébores blanches et de jasmin d'hiver bien en fleurs. Je ne savais pas que l'on taillait les feuilles d'hellébores...
Répondre
M
Tailler les feuilles d'hellébores permet de dégager les fleurs et d'enlever les vieilles feuilles plus ou moins abîmées, je le fais tous les ans, un sacré travail quand on en a énormément au jardin, comme ici.