Publié le 3 Juin 2019

Suite à l'abattage du vieux cerisier, le rosier liane Mme Solvay avait été réduit  à sa plus simple expression : Il restait trois malheureuses branches, qu'il fait maintenir afin que ce rosier reprenne sa forme de rosier grimpant.

Joël avait alors fabriqué une structure métallique que je vous avais montré.

De la construction solide  !!!

J'avais alors bien hâte que cette construction soit garnie et me demandait  si le rosier allait reprendre du poil de la bête...

Fin avril, j'étais rassurée, du rosier émergeait des bourgeons des tiges, des feuilles, la végétation redémarrait...

Massif Mme Solvay , avant-après,
Massif Mme Solvay , avant-après,

Et en ce début juin, les premières roses apparaissent, c'est gagné !!!

Il faut dire que je l'ai particulièrement chouchouté en arrosages et en nutriments ( compost maison, or brun )

Massif Mme Solvay , avant-après,
Massif Mme Solvay , avant-après,

A son pied , de nouvelles plantes ont été insérées, lupin, rosiers buissons, iris, chèvrefeuille rose ( cadeau  d' Annick)...

Massif Mme Solvay , avant-après,
Massif Mme Solvay , avant-après,
Massif Mme Solvay , avant-après,
Massif Mme Solvay , avant-après,
Massif Mme Solvay , avant-après,

Le Phlomis fruticosa placé en bord de massif n'avait pas souffert de l'intervention de l'élagueur, mieux il a profité des nutriments offerts au rosier, il est énorme !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost0