A la découverte des moules de bouchot,

Publié le 11 Octobre 2013

Pour chasser les mauvaises ondes émises par toutes ces ondées froides, rien ne vaut de bons souvenirs et de la gourmandise.

Mais, la gourmandise peut être aussi bien salée que sucrée et aujourd'hui, je veux vous parler d'un mets salé : la moule de bouchot.

Si vous me suivez, vous verrez, comment elles poussent et où ....

En pays picard !

Eh oui ! vous connaissez, la moule de Charente-Maritime, la moule du Mont St MIchel, la moule d'Equihem dans le pays de Calais, la grosse moule de Bouzigue en Languedoc-Roussillon, mais connaissez-vous la moule de Quend-plage les pins, une station balnéaire du département de la Somme ?

A ce propos savez-vous que la France ne produit pas assez de moules pour sa consommation, alors nous importons des moules, de Hollande, d'Espagne mais aussi de Chine !

Venez découvrir l'immensité de la plage à marée basse...

Une magnifique plage de sable fin comme seules les plages de la côte d'Opale, savent le faire, vous voyez une bande noire sur la ligne d'horizon, ce sont elles

Une magnifique plage de sable fin comme seules les plages de la côte d'Opale, savent le faire, vous voyez une bande noire sur la ligne d'horizon, ce sont elles

En arrière -plan, la station balnéaire de Quend-plage, bondée en été et solitaire actuellement,

En arrière -plan, la station balnéaire de Quend-plage, bondée en été et solitaire actuellement,

Ici, deux pêcheurs de crevettes, les délicieuses crevettes grises bien meilleures que les grosses roses exotiques conservées dans je ne sais quel produit douteux ...

Ici, deux pêcheurs de crevettes, les délicieuses crevettes grises bien meilleures que les grosses roses exotiques conservées dans je ne sais quel produit douteux ...

La plage pour nous seuls et une lumière splendide...

La plage pour nous seuls et une lumière splendide...

Quelques affamés ailés, mouettes et goelands, suivent les pêcheurs,

Quelques affamés ailés, mouettes et goelands, suivent les pêcheurs,

Une mer calme, pas de vent, ce jour-là, rare au pays des chars à voile ! Avez-vous vu ce jeune goeland  il a encore gardé son plumage de bébé ?

Une mer calme, pas de vent, ce jour-là, rare au pays des chars à voile ! Avez-vous vu ce jeune goeland il a encore gardé son plumage de bébé ?

A la découverte des moules de bouchot,
Mais que font nos deux pêcheurs ? Approchons-nous...

Mais que font nos deux pêcheurs ? Approchons-nous...

Ils sélectionnent les crevettes à garder, les crevettes de moins de 3 cm vont retrouver leur habitat, sauvées par leur taille menue,

Ils sélectionnent les crevettes à garder, les crevettes de moins de 3 cm vont retrouver leur habitat, sauvées par leur taille menue,

C'est utile d'être petit, quelquefois ! certaines s'y reconnaîtront ! lol

C'est utile d'être petit, quelquefois ! certaines s'y reconnaîtront ! lol

Pour celles-ci, la casserole ...

Pour celles-ci, la casserole ...

Parmi les récoltes, un bien petit poisson redouté par ceux ou celles qui comme moi, ont déjà posé l'orteil dessus, souvenir amer d'une douleur vive, comme le nom de ce poisson : la Vive..... après réflexion, nous l'avons épargné et remis à la mer ; un poisson à tenir du bout des doigts et par la queue...

Parmi les récoltes, un bien petit poisson redouté par ceux ou celles qui comme moi, ont déjà posé l'orteil dessus, souvenir amer d'une douleur vive, comme le nom de ce poisson : la Vive..... après réflexion, nous l'avons épargné et remis à la mer ; un poisson à tenir du bout des doigts et par la queue...

Les pêcheurs, appelés pousseux, ont repris leur activité,

Les pêcheurs, appelés pousseux, ont repris leur activité,

Nous nous approchons enfin des bouchots, à marée haute, la mer les recouvre complètement,

Nous nous approchons enfin des bouchots, à marée haute, la mer les recouvre complètement,

A la découverte des moules de bouchot,

Ces pieux en chêne ou le plus souvent maintenant, en bois exotique sont enfoncés dans le sable .

Ils mesurent au moins cinq mètres de hauteur, 2,00 m seulement émergent du sol !

Le nom bouchot correspond à une ligne de pieux.

Ce sont les cultivateurs de la mer : les mytiliculteurs qui gèrent leur champ de sable qu'ils louent pour 30 ans à l'état français.

Ils sont une bonne quinzaine à travailler sur ce terroir maritime.

A la découverte des moules de bouchot,

Zone de captage, au printemps, le mytiliculteur fixe des cordes en fibres de coco sur plans horizontaux, les naissains ' bébés moules' viennent s'y fixer au gré des marées

puis ces cordes sont enroulées en spirale sur les pieux et protégées des prédateurs ( crabes et surtout goëlands ) par des filets bien fermés à leur base.

A la découverte des moules de bouchot,
A la découverte des moules de bouchot,

Justement, l'un de ces mytiliculteurs est là , il vient avec son équipe récolter des moules et entretenir ses bouchots.

La récolte est bonne! Il leur faut environ, un an de maturité pour les cueillir, me dit-il,

La récolte est bonne! Il leur faut environ, un an de maturité pour les cueillir, me dit-il,

Ici la cueillette se fait à la main, après avoir enlevé le filet, on fait glisser la corde garnie des moules, de haut en bas

Ici la cueillette se fait à la main, après avoir enlevé le filet, on fait glisser la corde garnie des moules, de haut en bas

D'autres ouvriers changent les filets abîmés par les goëlands.

Quelquefois la récolte se fait par la mer avec une machine : la pêcheuse !

Il est presque midi, nous quittons la zone de culture,

Il est presque midi, nous quittons la zone de culture,

Là -bas, au pied des dunes se trouve la plage naturiste, déserte en cette période de l'année...

Là -bas, au pied des dunes se trouve la plage naturiste, déserte en cette période de l'année...

A la découverte des moules de bouchot,

Vite poussés par le vent marin qui s'est levé, rentrons, nous avons grande faim et nous allons manger quoi ? devinez...

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

shuki 13/10/2013 18:42

Bonsoir Marie-Claude, merci pour ce reportage magnifiquement illustré et très instructif, car tu vois : "bouchot", je ne savais pas vraiment ce que cela veut dire... Par contre les moules, j'adore ! et j'en achète tous les vendredi au marché toutes fraîches ramassées par le pêcheur qui les vend directement. Je prends aussi des crevettes roses vivantes... Un régal tout çà ! Bon dimanche soir, amicalement, Shuki

Régine 12/10/2013 10:34

Très belles photos et reportage très intéressant : bravo Marie-Claude !

Guilaine 12/10/2013 07:00

Sympas cette belle leçon et cette agréable promenade !
Bon WE
Bisous

Sylvaine 11/10/2013 22:21

Super ton article ! Instructif et gourmand !
Je connais mal cette côte, j'ai passé mes vacances dans les côtes du nord,durant mon enfance ( Erquy et les coquilles St Jacques) puis à St Jean de monts et sa grande plage de sable très fin, sans doute autant que celui des côtes d'Opale;
Je trouve de délicieuses petites crevettes grises à la poissonnerie du marché mais nous mangeons peu de moules, elles sont hors de prix !
Bises

Marithé 11/10/2013 21:23

Un très beau reportage très instructif avec des images qu'on a pas l'habitude de voir , c'est superbe.
Bises

sophie 11/10/2013 20:19

Que c'est beau, j'adore cette côte que je connais bien. Les moules aussi et les crevettes grises tellement meilleures! Quand on est belge, c'est pour toujours. Mais j'ai vu des chars à voile aussi! Que de souvenirs! Merci pour ce beau reportage.
PS: ne pas oublier de faire une petite bisque avec les carapaces des crevettes ou des croquettes aux crevettes!

rando60 11/10/2013 20:04

Coucou MC , très bel article mais désolée , j'ai horreur des moules , du coup je me venge sur les crevettes grises bien sur , pas les roses qui viennent de je ne sais pas ou....tu as du allumer la cheminée , bon WE a vous deux, bisous

c.ost 11/10/2013 17:28

Merci MC pour ce reportage très intructif et qui m'ouvre l'appétit!

Karinen 11/10/2013 12:35

Super ce reportage ! J'en ai l'eau à la bouche... Merci pour ce partage. Je connais les moules de bouchot vendéennes mais pas celles-ci.

Lydie 11/10/2013 11:02

En Charente maritime tu trouves exactement les mêmes images ! Et oui nous aussi nous utilisons le bouchot ! (me rappelle d'un serveur qui croyait que c'était une région...)
Ha que ton article me parle :) et il réveille des souvenirs de pêche à la crevette ! la petite grise ou même des petites roses... quel délice... Et des grises à la poelle flambée au cognac à manger sans modération ... miam.. je ne te ferai pas la liste des recettes de moule à moins de faire un autre article !
Seule chose qui change ... les chars à voiles ! peu fréquent sur nos plages.
Merci pour ces photos et cet article !
Bises
Lydie

annie h 11/10/2013 09:49

en effet une belle balade en plus instructive et gastronomique

¨Maryline 11/10/2013 09:23

Magnifique reportage Marie-Claude qui donne vraiment envie de découvrir ces plages là, les photos sont plus que superbes, je ne connais pas la Somme et rêve de sa baie. Et Hélène 42 a raison un petit galop sur ce sable c'est top. Les moules j'adore à la mode thaî revisitée, avec du gingembre de la noix de coco, et des poivrons. Les crevettes grises que l'on trouve trop rarement j'en mangerai sur la tête d'un ... comme disait ma grand-mère. Humm miam merci MC

hélène 42 11/10/2013 08:25

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
Mais ça vas pas ta tête , t'as pas honte de me mettre des photos comme ça sous le nez !!!!!!!!!!!!!!!!!
J'ai froid, je me caille, il pleut et on est à la limite de la neige fondu. Là dans un lieu comme ça c'est jambe droite à la sangle et tayooooooooooo, galop plaine balle avec le vent, la crinière et la force de la foulé qui pousse.
Pourquoi suis je si loin de la mer ?