Publié le 29 Septembre 2017

Je poste une photo, ce matin...

L'automne au jardin , sur le devant la maison, les couleurs sont très belles cette année mais les feuilles vont vite tomber...

L'automne au jardin-1-

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2017

Un massif au bas du coteau, photos prises hier entre deux périodes de nettoyage et taille.

Ce qui a permis à mon dos de se reposer un peu.

Le massif où la rose est reine,
Le massif où la rose est reine,
Alstroemeria appelé aussi lis des incas, floraison, tout l'été

Alstroemeria appelé aussi lis des incas, floraison, tout l'été

Phygelius  au nom vernaculaire de fuchsia du Cap, à la floraison estivale
Phygelius  au nom vernaculaire de fuchsia du Cap, à la floraison estivale

Phygelius au nom vernaculaire de fuchsia du Cap, à la floraison estivale

Deux belles plantes florifères pour mettre en valeur un rosier Meilland exceptionnel :

Frédéric Mistral

Le massif où la rose est reine,
Le massif où la rose est reine,

Pour moi, c'est la plus belle des roses !!!

Un parfum exceptionnel, une teinte parfaite, une forme de fleur  que j'adore , seul le pied est un peu dégingandé mais accompagné de ces deux plantes compagnes, on ne le voit pas ...

J'ajoute qu'elle est très remontante et que la fleur tient bien en vase.

La connaissez-vous ?

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2017

 

Je ne reviens jamais d'une fête des plantes, les mains vides, certes mais cette fois , j'ai le sentiment d'avoir été très raisonnable ...

Voici les quelques plantes qui ont su me séduire :

Boehmeria sieboldiana, une urticante qui ne pique pas !!!

Boehmeria sieboldiana, une urticante qui ne pique pas !!!

Une plante luxuriante des montagnes japonaises, plante de sous-bois humides pour un coin de jardin où rien ne pousse ( ombre et humidité )

J'espère qu'elle tiendra le choc mais il faudra que je mette des graviers au fond du trou de plantation.

Pour la rocaille, où quelques plantes avaient disparues :

Une succulente au feuillage gris à planter en haut de la rocaille et au soleil

Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,

je suis fâchée, le vendeur n'a pas inséré l'étiquette, grrrrr !

Merci à Berthille qui a trouvé le nom : Orostachys 'chapeau chinois'

Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,
Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,

 Erodium "Spanish eyes"

J'ai déjà  une autre variété très florifère et j'espère que celle-ci le sera autant.

Ces cousines des geranium vivaces sont des petits bijoux de rocaille.

Acheté sans fleur, il fleurit déjà aujourd'hui. et  nous montre son oeillade espagnole.

Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,

Calamentha grandiflora variegata surnommé thé de l'Aubrac, une plante aromatique , comestible , aux vertus médicinales  et florifères... que demander de plus...

Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,

Antennaria dioica 'Alex Duguid', rase-mottes pour rocailles sèche et en plein soleil, je tente....

Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,

Une fougère, :  Asplenium scolopendrium cristatum

Traditionnellement parmi nos achats , se trouvent une fougère, un Hosta ou une Heuchera

Et pour terminer une graminée :

 

Saint Jean de Beauregard, mes emplettes,

Il s'agit de Pennisetum  alopecuroides 'Moudry'

C'est la seule que je n'ai pas encore plantée, me posant la question de l'emplacement , apparemment d'après ce que j'ai lu, elle a besoin de sol drainé en hiver, chez nous, ce n'est guère facile, donc :

Mon challenge  est de trouver, une place au soleil, protégée du froid , de l'humidité hivernale avec un sol  léger mais fertile... 

Wouah !!!....difficile

Je retourne au jardin, chercher la place idéale !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2017

Nous avons été impressionnés par une fabuleuse  exposition de tomates: des milliers de variétés exposées devant nos yeux , cultivées par trois tomatophiles passionnés dont l'un habite à quelques kilomètres de chez nous. 

A Saint Jean, de beaux légumes,
A Saint Jean, de beaux légumes,

De toutes formes tailles et couleurs, originaires du monde entier.

A Saint Jean, de beaux légumes,
A Saint Jean, de beaux légumes,

Nous avons goûté et apprécié le gaspacho de tomates fraises.

A Saint Jean, de beaux légumes,

Voici la recette du gaspacho fraises-tomates :

 

    

Ingrédients (pour 4 personnes) : 250g de fraises 500g de tomates, 1/2 gousse d'ail, 1 càs de vinaigre balsamique, 5 feuilles de basilic, sel, poivre.

Peler les tomates, les épépiner et les découper en cubes.

Laver et équeuter les fraises. Les découper en cubes.

Verser dans votre mixeur les fraises, les tomates, le vinaigre, les feuilles de basilic, la gousse d'ail dégermée et mixer le tout.

Saler, poivrer et mélanger.

Verser dans des verrines et mettre au frais avant de servir à l'apéritif.

Quelques trus de Pascal Antigny, l'un des tomatophiles

Prévenir le mildiou :

Décoction de bicarbonate :

par temps chaud et humide

de 5 à 10 g de bicarbonate par litre d'eau , versé dans l'eau chaude ( maximum 50°c ), verser dans le pulvérisateur contenant l'eau froide, ajouter le savon noir liquide et pulvériser le matin.

En cas d'attaque du mildiou

Décoction d'ail et laurier :

Couper en deux 15 gousses d'ail, les jeter dans 5 litres d'eau bouillante, couvrir et laisser macérer 4 à 5 jours..

Faites infuser 50 grammes de feuilles de laurier dans 2 litres d'eau, laisser macérer 12 heures et mélanger avec la décoction d'ail et pulvériser sans dilution afin de bloquer la progression du mildiou.

Attention, il ne faut jamais pulvériser jusqu'à ce qu'il ait des gouttes de liquide sur les feuilles, l'effet serait alors contraire à celui recherché.

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2017

Un temps splendide pour cette balade en Essonne, un parc superbe, un château, de nombreux exposants et un potager remarquable,

 

Nous n'avions pas mis les pieds dans ce parc depuis des années, pour une fois, nous étions libres, alors nous nous sommes décidés.

Le dimanche, c'est pratique pour y accéder, pas de bouchons sur le périphérique ;-))

 

Assez de bavardage, je vous poste quelques photos  de cette manifestation :

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,
Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

L'automne et ses couleurs sont un plaisir à photographier.

Mon rêve...

Mon rêve...

Si j'avais un grand jardin et de la terre adéquate, je sais ce que j'achèterais ...

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Superbes Nérines, 

j'aimerais les voir chez nous mais elles ont besoin de sable , de soleil  et de sécheresse, ce n'est pas vraiment l'ambiance chez nous ! 

Peut-être les tenter en pot , sur la terrasse ???

 

 

 

 

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Jeux d'ombre et de lumière pour cette magnifique présentation.

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Gratte-ciel pour insectes !

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Cette entreprise familiale a le don de se dupliquer , elle est présente à St Jean et à La Feuillerie le même jour. Idem pour les frères Hennebelle...C'est bien souvent utile pour se faire mieux connaître  et vivre de son métier.

 

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Une fougère impressionnante mais pas pour nos climats ... dommage, 

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,
Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Nous avons pique-niqué, assis sur les marches du château avec cette vue magnifique et avons fait  le plein de vitamine D !!!

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

J'ai failli craquer pour ces Hydrangeas du Haut Bois et puis je me suis dit que je devais être raisonnable, il faut d'abord que je leur trouve une place, ce qui n'est pas gagné !!!

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Le stand de Silence ça pousse abandonné par sa vedette.

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Nous avons apprécié ce stand de la "Forge de la Maison Dieu" du solide et du beau.

Voilà qui a donné des idées à Joël ...

craquants ces Pics épeiches

craquants ces Pics épeiches

L' artiste vendaitt des zosiaux  en argile , émaillés au raku.

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Originale et bien jolie cette table, agrémentée d'espaces végétaux.

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

"Sous un arbre perché "  spécialistes de plantes d'ombre, un stand que je loupe jamais présentait des bassines en zinc peuplées de saxifragas mignons.

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,
Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Des décos de jardins pour tous les budgets...

La fontaine n'étant dans le nôtre !!!

Un dimanche à Saint Jean de Beauregard,

Pour  terminer, un délicat bouquet de Cosmos chez Silène.

A bientôt pour la suite de la balade.

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2017

Qui a dit que le Nord de la France était froid , venteux, pluvieux ???

C'est faux !

Enfin, c'était faux, hier,, il y faisait un temps splendide, une grande douceur et pas de vent dans le verger de Nature'pom, un  endroit où on laisse pousser les  fruitiers sans les traiter à de multiples reprises.

Un verger couvert de fruits alors que dans l'Oise,  région sensée être plus protégée du froid, les vergers se retrouvent sans pomme....

Il faut dire qu'il se trouve à 30 km à vol  d'oiseau de Calais et de la mer, ce qui adoucit bien le climat.

Autre raison, le propriétaire entoure son verger de haies vives qui coupent les vents dominants.

Et voici le résultat en quelques photos :

Un verger naturel,
Un verger naturel,

Des arbres dits de plein vent, que l'on a laissé pousser naturellement avec quelquefois des formes bizarres :

Un verger naturel,

Et des fruits splendides et appétissants que l'on peut manger avec la peau !

Un verger naturel,

Des fruits qui ne sont pas forcément beaux ni calibrés comme le demande les normes en vigueur et les consommateurs mais des fruits bons pour la santé...

Nous avons demandé à ce passionné quelques astuces pour obtenir des fruits non véreux sans traitement chimique :

- Déposer des plaquettes à phéromones au tout début des floraisons

- Mettre dans des filets à patates  des coquilles d'oeufs cassées, les carpocapses vont aller y pondre, ensuite il suffira de détruire le piège.

- Laisser vagabonder sous les arbres du verger poules, canards , ils mangent les vers des pommes avant qu'ils ne s'enfoncent dans la terre et empêchent ainsi la reproduction du cycle.

Et pour  les guêpes et oiseaux divers qui viennent nous picorer et abîmer les fruits ?

Il a planté des haies vives comportant des arbustes à baies , les guêpes et oiseaux s'y régalent actuellement et oublient le verger...

Une adresse internet : nature'pom

 

PS : Le potager de ce jardinier épris de nature est planté en permaculture.

 

Bonne journée

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2017

A 5 kms de chez nous, se trouve l'Abbaye d'Ourscamp ou plus exactement les ruines de l'Abbaye.qui fut crée à l'origine par  saint Eloi en 641.

Après bien des péripéties, Notre Dame d'Ourscamp a retrouvé une vie grâce à l'installation d'une congrégation religieuse en 1941.

Pour les intéressés : Historique

 

Une abbatiale à ciel ouvert,

Le bâtiment qui abrite les moines date des XVII et XVIII ème siècle.

Impressionnante ruine

Impressionnante ruine

Terminée en 1201, l'église abbatiale mesurait  102 m de longueur,  26 m de large et 16 m de hauteur.

Une abbatiale à ciel ouvert,
Une abbatiale à ciel ouvert,

Un choeur en pleine lumière.

La nef, détruite, comportait neuf travées matérialisées actuellement par des conifères.

Une abbatiale à ciel ouvert,

Dentelle de beauté 

Une abbatiale à ciel ouvert,

Un immense parc très soigné.

La grande chapelle

La grande chapelle

L'infirmerie gothique construite au XII ème siècle  est devenue  chapelle des moines, on y célébrait  ce samedi, un baptême..

Une abbatiale à ciel ouvert,
Une abbatiale à ciel ouvert,

Une construction de toute beauté, reconnue comme la plus belle infirmerie gothique de France..

Une légende pour le nom d'Ourscamp :

Saint Eloi aurait réussi à atteler un ours à une charrette de pierres pour la construction de l'oratoire... à la place du boeuf que l'ours venait de manger.

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Publié dans #architecture

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

Il y a bien longtemps que je ne vous ai pas montré la petite rocaille installée  dans un coin ensoleillé du jardin.

Je dois dire qu'elle a bien souffert cet été de manque d'eau, certaines plantes ont disparu car même en arrosant de temps à autre, l'eau coule pat l'effet de pente et ne s'infiltre pas....

Voici une photo prise le 9 , un jour sans pluie , exceptionnel en ce moment ;-))

Rocaille du p'tit coin de nature,

Et maintenant une photo souvenir de sa création en octobre 2013 :

Rocaille du p'tit coin de nature,

Un net changement n'est-ce pas !

Rocaille du p'tit coin de nature,

Je dois avouer que certaines plantes  précieuses de terre acide  n'ont pas résisté mais je suis assez contente du résultat.

Joël dit que je mets des plantes trop grandes mais la végétation fait ce quelle veut ...et moi aussi ! ;-))

Parmi ces plantes, il y en a une  qui me comble de fleurs à longueur d'année, c'est un petit pied que j'ai acheté au printemps 2016 lors d'une bourse à plantes.:

Erodium manescavii

Rocaille du p'tit coin de nature,

Elle a seulement eu un peu coup de blues pendant la canicule estivale et la voilà repartie à fleurir jusqu'aux gelées.

C'est une cousine des Geranium vivaces.

Rocaille du p'tit coin de nature,

Sur une de mes vivaces de rocaille, j'ai trouvé cette  belle chenille poilue.

Complètement ignare sur ce sujet, j'ai fait appel aux connaisseurs sur Facebook et Charlotte du Chat Vert  m'a gentiment donné son nom :

Il se nomme Macrothylacia  rubi L  ou Bombyx de la Ronce.

Il donnera un papillon de nuit aux couleurs bien fades...

Lors des prochaines fêtes des plantes, j'ai le projet d'acheter quelques mignonnes vivaces pour compléter la rocaille ainsi que des mini bulbes.

Avez-vous dans votre jardin, un coin rocaille , et dans cette rocaille, une plante très intéressante, belle et facile ?

Si oui, je suis très intéressée donnez- moi des noms....

Je recherche aussi pour l'angle de ma rocaille une plante qui résisterait à l'ombre sèche...

Merci !

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

Avec un mois d'avance, le jardin s'est paré de jolies couleurs.

Profitant de la matinée ensoleillée de ce dimanche, j'ai foncé au jardin, en robe de chambre afin de saisir quelques images.

Couleurs d'automne au jardin,

Le grand noyer a déjà laissé tomber une grande partie de ses noix.

Couleurs d'automne au jardin,
Couleurs d'automne au jardin,

Royal, le Viburnum plicatum mariesii , !!!

Couleurs d'automne au jardin,

Les fruits du pommier 'Jonagold' vont être bons à cueillir.

Je ramasse déjà les véreux et les cuis en compote.

Couleurs d'automne au jardin,

Les asters débutent leur floraison accompagnés par les Persicarias dont les feuilles se teintent de rouge.

Couleurs d'automne au jardin,

Jeux de lumière avec les fleurs  de l'Hydrangea Quercifolia.

Couleurs d'automne au jardin,

Persicaria fliiformis nous offre sa floraison  en épis aux minuscules fleurs rouges.

Couleurs d'automne au jardin,

Courageux le rosier 'Blush Noisette' nous offre depuis juin ses petites roses parfumées.

C'est de mes rosiers préférés pour son abondante et longue floraison ( depuis juin, il est fleuri ) ses feuilles toujours en bonne santé, son parfum musqué mais doux, Un grimpant que j'arrive à gérer facilement à 2 m. et surtout il fleurit  même à l'ombre, c'est important chez nous.

Couleurs d'automne au jardin,

Hydrangea ' Lime Light ', aux multiples couleurs.

Couleurs d'automne au jardin,

J'adore cette association Calamagrotis  brachytricha  et Cornus florida en habit d'automne

Couleurs d'automne au jardin,
Couleurs d'automne au jardin,

Vendredi soir, nous serons effectivement en automne, l'été a trop vite passé, comme toujours !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2017

J'avais lu cet entrefilet  sur le net, dans la liste des visites  à faire lors des journées du patrimoine :

Cannectancourt

CARRIÈRE DE LA BOTTE. Samedi, de 9 h 30 à 17 heures, plateau de la Carmoye. Ses souterrains constituent un lieu unique en Picardie. Elle est l’une des plus emblématiques témoignages de l’aménagement militaire de notre région et de la guerre « souterraine ». Formant une cuvette facile à défendre, les combattants allemands s’y installent à partir de septembre 1914. Ils y creusent des galeries, parfois de plusieurs niveaux. La découverte des souterrains, à la lueur des lampes, reste un moment poignant et inoubliable pour chaque visiteur. Tranchées, boyaux, infirmerie, poste de commandement, cagnas, permettent de mieux comprendre le quotidien des combattants.

Cannectancourt étant très proche de Noyon, nous avons décidé  de nous y rendre ce samedi et nous n'avons pas regretté, c'est en effet un moment que l'on oubliera pas....

Je vous invite à visiter ce lieu d'histoire lors d'une autre journée d'ouverture...

Après avoir tourné dans le village, pas de fléchage , ni de panneau d'indication, c'est le défaut, nous nous garons au lieu dit Carrière de la Botte, puis nous empruntons un petit chemin boisé .

.

La carrière de la botte,
La carrière de la botte,
La carrière de la botte,

Le groupe qui nous précède muni de charlottes et casques va monter les marches avant de s'enfoncer sous terre avec son guide ;

La carrière de la botte,

Charmant, il a bien voulu poser pour nous.

La carrière de la botte,

Cette infirmière militaire sera notre guide, munie d'un éclairage nécessaire pour se déplacer dans les tunnels creusés par les allemands.

La carrière de la botte,

Nous arrivons dans la tranchée, impressionnant de s'imaginer la vie de ces soldats de 14..

En début de guerre , les allemands s'installent ici et creusent des galeries souterraines. 

dans le bois d'en face, se trouvent les français.

Entre les deux, se trouve le "No man's land"

Puis au fil du temps, la tranchée est reprise par l'armée française qui va continuer de creuser des galeries (. 8km sur plusieurs niveaux ) et un trou d'écoute de 18m.

La carrière de la botte,
La carrière de la botte,
La carrière de la botte,

Sous terre dans les galeries sont creusés dans la pierre des petites pièces de repos, une infirmerie, une salle de repas, 

Sur les plafonds bas des pièces ont peu voir des dessins faits à la lueur des torches , des représentations féminines...

Un vrai labyrinthe de tunnels qui se croisent, des niveaux plus bas que nous ne pourront visiter par soucis de sécurité.

Nous n'avions pas pris de lampe torche , heureusement, certaines personnes plus prévoyantes l'avaient fait et nous éclairaient le chemin.

La carrière de la botte,

Près de la sortie, dans une grande salle installée de bancs, un bénévole lit la lettre d'un jeune poilu à son épouse, un grand moment d'émotion pour tous.

La carrière de la botte,

Suivi d'un refrain repris par les bénévoles accompagnés d'un accordéoniste.

La carrière de la botte,

Enfin, les yeux tout éblouis , nous retrouvons la lumière  du bois.

Un moment d'une grande intensité émotionnelle ...

Sur le site de la Carrière de la Botte, vous trouverez d'autres informations.

Je vous souhaite un bon dimanche et profitez des journées du patrimoine.

Voir les commentaires

Rédigé par Marie-Claude

Repost 0